Société d'Etudes Diverses
de Louviers et de sa région

Histoire-25 Questions
Y a-t-il un Louviers préhistorique?
Choix des questions Question suivante Question précédente
Actualité
Communiq.
Histoire
Patrimoine
Conférences
Images
Accueil

Oui, il y a eu une occupation du site au néolithique.

 

Les fouilles pratiquées lors des travaux de la nationale 154 à la Villette, à l'emplacement de l'échangeur  actuel, ont permis   une collecte d'une exceptionnelle richesse, tant sur le plan des aménagements (des passerelles en bois de 80 m de long) que sur le plan des objets (bols et pots en bois, plats de terre cuite, haches de silex et de granit importé d'Armorique). Des renseignements  précieux nous sont ainsi apportés sur les modes de vie, d'alimentation et d'habillement d'une population sédentaire d'agriculteurs, éleveurs de bœufs, de moutons et de porcs, ne dédaignant pas accessoirement  la chasse à l'aurochs et aux grands cervidés dans un paysage forestier dont l'étendue était extrême, comme le démontre l'abondance des pollens fossiles de feuillus recueillis par les chercheurs.

Cette importante découverte confirme ainsi, en complétant les collections d'armes et d'outils néolithiques retrouvés dans le curieux tombeau que signalait le menhir de la basse Crémonville, une occupation préhistorique intense des bords de l'Eure à une époque où les rares espaces ouverts et dépourvus d'arbres, étaient cantonnés en bordure de rivière.

Sépulture de la Basse-Crémonville, dessin de Jacques-Philippe Renoult.
Musée de Louviers

Si le site de la Villette a dû être temporairement abandonné vers 3800 avant JC, en raison d'inondations sans doute, on retrouve des vestiges d'occupation à l'âge de bronze (1800 avant JC) avant qu'une occupation plus durable soit décelée  jusqu'à l'époque gallo-romaine où les terrains sont alors assainis par un réseau de fossés, bordés par des clôtures.

Par ailleurs le sol de Louviers n'a pas été, et jusqu'ici très prodigue d'objets de la période celtique si l'on excepte la sépulture trouvée en 1863 contre le mur de l'église Notre-Dame (trois pièces d'or gauloises confirment son origine). On sait cependant que la région appartenait au territoire des Aulerques-Eburovices, qui ont laissé leur nom à Evreux, capitale de leur tribu.

d'après "L'Histoire de Louviers, évoquée par les choses" de Louis Béquet et Claude Blanluet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Choix des questions Question suivante Question précédente