Société d'Etudes Diverses
de Louviers et de sa région

Histoire-Les Dossiers.
Pierre Mendès France
Retour à la page d'accueil Rubrique Histoire Les Dossiers
Actualité
Communiq.
Histoire
Patrimoine
Conférences
Images
Accueil

En Novembre 2002, 20 ans après la disparition de Pierre Mendès France, la ville de Louviers, le conseil Général de l'Eure, ont organisé des manifestations à la mémoire de l'ancien Président du Conseil.
La Société d'Etudes Diverses a contribué à ces manifestations par les interventions de 3 de ses membres:

le 8 Novembre 2002 dans le cadre de l'exposition réalisée par la Médiathèque:
Monsieur Daniel Marinier, ancien directeur des Services Techniques, témoigna de ce que fut son travail
                                        "Au côté de Pierre Mendès France, à la Mairie de Louviers (1945-1958)".
Monsieur Claude Cornu, professeur agrégé, intervint sur le thème des
                                       "Premiers pas de Pierre Mendès France dans l'Eure".
Monsieur Bernard Bodinier, professeur des universités, président de la S.E.D., présenta
                                       "L'enracinement lovérien de Mendès France, Maire de Louviers"

 

 

 

 

 

Le 3 février 2007, pour le 100ème anniversaire de la naissance de Pierre Mendès France, Monsieur Eric ROUSSEL, journaliste et écrivain, présentait à Louviers son ouvrage,
Pierre MENDES FRANCE, une certaine idée de la France.

 

Cliquer sur le cadre correspondant, pour accéderer aux textes des conférences données par MM. Marinier, Cornu, Bodinier et Roussel

MM. Cornu et Bodinier intervinrent sur les mêmes thèmes le 29 Novembre 2002, à Evreux, lors du colloque organisé par le Conseil Général.

 


MENDES FRANCE Pierre. (1907-1982)
           " Jeune turc " du Parti Radical, il s'installe en 1929 à Louviers comme avocat. Il est élu aux législatives de 1932, à 25 ans -c'est le plus jeune député de France- dans la circonscription de Louviers. Maire de Louviers en 1935, conseiller général de Pont de l'Arche en 1937, il doit à la guerre d'interrompre son parcours politique.
           Poursuivi par le gouvernement de Vichy, condamné, interné à Clermont Ferrand, il s'évade, rallie la France libre et s'engage dans l'escadrille Lorraine. Rentré à Louviers le 8 septembre 44, il y accueille le Général de Gaulle le 08 octobre, avant d'occuper, jusqu'en 45, le ministère de l'Economie et des Finances. Il devient une personnalité nationale et internationale de premier plan, délégué de la France au FMI, à l'ONU, et l'importance de ses charges l'amène à abandonner la mairie à une équipe dont il est proche, cela jusqu'en 1953, où il retrouve son mandat municipal.
           Investi président du Conseil le 18 juin 1954, il règle en quelques mois une multitude de problèmes cruciaux : la paix en Indochine, l'autonomie de la Tunisie... Toutefois, s'ajoutant aux remous du refus de la Communauté Européenne de Défense, l'émergence du conflit algérien, à la Toussaint 1954, contribue au renversement de son cabinet. Il se démarque alors profondément des gouvernements successifs dont il désapprouve la politique algérienne.
          En 1958, il fustige les conditions du retour au pouvoir du Général De Gaulle, à contre courant d'un déferlement gaulliste qui provoque son échec aux législatives. Désavoué, il en tire aussitôt la conclusion en démissionnant de tous ses mandats. Son attachement pour Louviers, où il ne briguera plus aucun rôle, reste cependant profond, au point de demander, dans ses dispositions testamentaires que ses cendres soient dispersées dans sa propriété des Monts, un vœu qui sera scrupuleusement et discrètement exaucé en octobre 1982.
Claude Cornu - Premiers pas de Pierre Mendès France dans l'Eure
Bernard Bodinier - L'enracinement lovérien de Mendès France, 

Notice biographique publiée dans la brochure de la SED, "L'Histoire deLouviers évoquée par les choses".

Retour à la page d'accueil Rubrique Histoire Les Dossiers