Société d'Etudes Diverses
de Louviers et de sa région

Patrimoine
Les Platanes de l'île Petou.

Retour à la page d'accueil Patrimoine
Actualité
Communiq.
Histoire
Patrimoine
Conférences
Images
Accueil

les Platanes de l'île Petou

Le numéro 80 de mars 2006 du bulletin municipal "Allez Louviers" nous avait alertés :

"Sécurité oblige, deux platanes situés sur l'île Petou doivent être abattus dans les prochaines semaines. Le troisième pourra être sauvé.
Le diagnostic est sans appel. Les platanes de l'Ile Petou représentent aujourd'hui un véritable danger. " Si rien n'est fait, deux des trois arbres situés à cet endroit pourraient tomber, avec ou sans vent, prévient Mickaël Culotta, ingénieur aux services techniques de la Ville. Nous n'avons donc d'autre solution que de les abattre pour sécuriser la zone ". Nul besoin d'observer minutieusement ces colosses de près de trente mètres de hauteur pour prendre conscience de l'ampleur du mal : le tronc est creux à plusieurs endroits et provoque une indéniable fragilité. Sur le premier platane, dont le tronc présente un diamètre de 85 centimètres, l'épaisseur résiduelle de bois n'est plus que de 18,5 centimètres. Sur le second, d'un diamètre d'1,10 mètre, l'épaisseur résiduelle atteint tout juste les 18 centimètres. Quant au troisième arbre, il n'a heureusement pas subi les mêmes affres et pourra être sauvé. "Il pourrait même prendre une nouvelle vigueur dès lors que les autres auront été coupés", précise Nathalie Hue, également ingénieur aux services techniques. L'abattage est programmé pour le courant du mois de mars."

 
  
 
 
Ci-dessous, des abeilles avaient construit leur ruche au creux de ce platane.
Au début du XXème siècle, les platanes de l'île Petou, vus du pont des Quatre Moulins, sont florissants.
Le même point de vue aujourd'hui.

Photos S.E.D.

Retour à la page d'accueil Patrimoine